Histoire

Les origines de la commune de Meucon.

L’origine de Meucon remonte à l’installation d’une léproserie installée sur son territoire au XIIe siècle, à l’époque des croisades. La lèpre avait en effet fait son apparition au retour des Croisés Bretons. Ceux qui étaient atteints de cette terrible maladie étaient contraints d’habiter les maisons qui leur étaient affectées. Les lépreux exerçaient la profession de cordiers. De ce fait, les corderies furent pendant de nombreuses années une activité importante de Meucon mais le développement fit peu à peu disparaître cette profession. En 1914, la dernière corderie ferma ses portes.

Pendant des siècles, Meucon a fait partie des paroisses de St-Avé et de Grand-Champ. La léproserie a amené les habitants de l’époque à s’organiser autour de la chapelle Sainte Magdeleine. En 1779, Meucon devint paroisse puis commune (1790) et la chapelle fut élevée au rang d’église paroissiale. La lèpre avait alors complètement disparu.

L’autre activité effectuée par les lépreux à Meucon était la fabrication de la fouace. Meucon a été longtemps réputée pour ses fouaces, pâtisserie faite d’eau, de sel et de farine de blé. Jusqu’en 1973, date à laquelle le dernier fouacier cessa son activité, on venait de partout pour acheter les célèbres fouaces de Meucon. La qualité de ces fouaces était liée à la qualité de l’eau des sources de la commune.

Le nom de Meucon a subi quelques transformations au fil des siècles : en 1275, dans les archives de l’abbaye de Lanvaux, on trouve Montgonne parrochia ; dans l’enquête de 1454, pour la canonisation de saint Vincent Ferrier, on lit Montcon, et plus tard Moncon et enfin Meucon (Joseph-Marie Le Mené – 1891).

 

Bourg route de Pontivy

Pour en savoir plus sur l’histoire de la commune : le Père Eugène Jeanroy a écrit un livre « Si Meucon m’était conté ».

Partager la page :