Lutte contre les nuisibles

Liste des nuisibles :

Chenilles processionnaires

La chenille processionnaire du pin

Elle est présente dans le Morbihan depuis de nombreuses années, surtout sur la zone côtière, mais on la trouve aujourd’hui sur la quasi-totalité du département. Les principales conséquences de la présence de cet organisme nuisible concernent d’abord la santé publique : urtication, réactions allergiques parfois graves chez les hommes et les animaux. Les dégâts sur les végétaux sont accessoires (défoliation des pins générant un affaiblissement des arbres).

Dans notre commune, un traitement collectif ne se justifie pas. Par contre, certaines surfaces peuvent nécessiter un traitement préventif d’automne (opération menée en septembre, octobre et novembre par la Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles du Morbihan (FDGDON) ; il s’agit d’un traitement préventif biologique réalisé à partir du sol par micro-tracteur et appareil de pulvérisation de grande puissance). La prochaine campagne de traitement fera l’objet d’un communiqué sur ce site.

La chenille processionnaire du chêne

La processionnaire du chêne est un ravageur important spécifique des chênes. Outre les dégâts occasionnés sur les végétaux, sa présence est à considérer avec attention en espace urbain à cause des urtications engendrées par les poils des chenilles. La période de risque se situe entre mai et fin juillet.

Les moyens de lutte sont :

  • Destruction des oeufs sur l’écorce
  • Traitement biologique préventif, à base de Bacillus thuringiensis. Ce traitement s’organise en avril, dès l’apparition des chenilles.
  • Destruction mécanique des nids par le feu à réaliser avec une protection maximale.

La prochaine campagne de traitement fera l’objet d’un communiqué sur ce site.

Pour en savoir plus sur les chenilles processionnaires du pin et du chêne : http://www.fredon-bretagne.com/chenilles-processionnaires/

Le Frelon asiatique

Présentation

Le frelon asiatique (vespa velutina nigrithorax) a été introduit accidentellement en France au début des années 2000. Son introduction serait le fait d’une importation de poteries chinoises à destination du Lot et Garonne. Sa vitesse de progression sur notre territoire est impressionnante (100 km / an). Le premier cas recensé sur le Morbihan remonte à 2011 et depuis il ne cesse de progresser et a envahi la totalité du Département en 2014.

Les risques

Danger pour l’homme Le frelon asiatique n’est pas agressif envers l’homme lorsqu’il est en solitaire. Par contre, lors de l’approche du nid (< 5 m), les attaques peuvent être collectives et virulentes. Le danger est réel dès lors que le nid est relativement bas (arbuste, haie,…), lors d’opérations de taillage ou débroussaillage et lors de travaux d’élagage ou dans les vergers. De nombreux nids sont découverts à l’automne (chute des feuilles).

Danger pour les abeilles : Les ruchers situés non loin des nids sont les principales victimes du frelon asiatique. Le thorax des abeilles, riche en protéine, est l’une des principales source d’alimentation des larves. De plus, cela engendre un stress pour les abeilles et donc un affaiblissement de la colonie.

Les actions

L’Etat a proposé le 10 mai 2013 une note de service (DGAL / SDSPA / N2013-8082) de recommandations des actions de surveillance, prévention et lutte qu’il est possible de mettre en oeuvre dans les départements afin de limiter la prédation par le frelon asiatique dans les ruchers. Cette note de service aborde : les éléments d’identification de l’espèce, la lutte par destruction des nids et le piégeage des ruchers.

Une organisation est mise en place en 2015 sur le Morbihan avec tous les acteurs concernés : FDGDON 56, GDS Apicole, Syndicat Apicole, Conseil Général, Association des Maires (communes – communauté de communes).

Les référents communaux

3 personnes sur la commune sont référentes pour les frelons asiatiques, il s’agit de :

  • Le Boulaire Nicolas des services techniques
  • Michel Malgogne, conseiller municipal
  • Pierre Morien, membre du groupe environnement

Leur rôle :

  • Interlocuteur des administrés sur le sujet
  • Collecter et retourner les fiches de piégeage des fondatrices à la FDGDON pour fin mai –  début juin
  • En cas de découverte d’un nid, confirmer l’espèce concernée et la hauteur du nid
  • Mettre à disposition les éléments de choix d’une entreprise en mesure d’assurer la destruction du nid
  • S’assurer de la destruction effective du nid
  • Remonter à la FDGDON les éventuelles anomalies de destruction (tarif non conforme, intervention « douteuse » du désinsectiseur….).

Pour en savoir plus (modèle de pièges, liste des désinsectiseurs…) : http://www.fredon-bretagne.com/fdgdon-morbihan/frelon-asiatique/

AIDE

Golfe du Morbihan – Vannes Agglomération a décidé pour l’année 2016 de poursuivre la lutte contre la prolifération des frelons asiatiques en apportant une aide financière aux particuliers. Le montant de l’aide est de 50 % du coût de la dépense subventionnable (cf. arrêté) pour les nids détruits sur la période du 1er mai au 15 novembre 2016. Les demandes d’aide complétées sont à déposer en mairie.
arrêté Vannes Agglo
formulaire de demande d’aide

Les ragondins

Un arrêté préfectoral du 26 mars 2013 impose la lutte contre les ragondins.

La Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles du Morbihan (FDGDON) est chargée de l’organisation de la lutte collective.

Sur Meucon, une campagne de piégeage est effectuée une fois par an.

Arrêté

Partager la page :